le site informatif de la chirurgie de l'obésité
Header

Comment fonctionne l’anneau gastrique ?

L’anneau gastrique fonctionne comme un sablier

L’anneau gastrique est pose autour de la partie haute de l’estomac et agit suivant le principe du sablier.

Dès les premières bouchées, la poche au-dessus de l’anneau est pleine, car elle ne peut contenir qu’environ 15 à 20 cc. Un sentiment de satiété est alors ressenti (voir une animation).

Les aliments solides doivent être très consciencieusement mastiqués. Une fois les premières bouchées dégluties, il faut attendre patiemment qu’elles aient franchi l’anneau sous peine d’accumulation dans l’œsophage et de régurgitations.

anneau gastrique fonctionnement

remarquez le principe de sablier

Pour cela, il est fondamental d’aménager son emploi du temps quotidien et pouvoir faire des repas étalés sur 30 ou 45 mn, bien qu’en petite quantité et surtout le plus possible en dehors du stress, sous peine de spasmes qui rendent alors l’alimentation impossible. On peut éventuellement scinder le repas pris au travail en deux parties à 1/4 heure d’intervalle  .

Il est nécessaire de fractionner les repas, manger en 4 ou 5 fois dans la journée.

Certains aliments, même bien mastiqués pourront être à l’origine « d’accrochages douloureux », certaines viandes notamment et devront être écartées ou mixées. Il faut être particulièrement vigilant en début de repas, ne pas oublier la consigne de bien mastiquer et démarrer doucement.

Il faut éviter de boire en mangeant. On peut le faire peu avant le repas ou entre les repas.

Les boissons gazeuses et bien sûr sucrées, même « light » sont déconseillées.

 

anneau gastrique

Voici à quoi ressemble l’anneau gastrique

 

En ce qui concerne les activités sportives les sports de contact sont à éviter du fait de la présence du boîtier sur la paroi abdominale (ou peuvent être pratiques avec un bustier)
La plongée sous-marine avec bouteilles est contre-indiquée.

L’anneau gastrique est ajustable

L’anneau est une bouée gonflable, reliée par une tubulure à un boitier d’injection implanté sous la peau de la paroi abdominale et pourvu d’une membrane que le chirurgien ponctionne avec des précautions d’asepsie rigoureuses à l’aide d’une aiguille fine pour introduire un liquide spécifique, et c’est peu douloureux.

Un serrage excessif n’est pas souhaitable. La survenue de vomissements n’est pas normale et doit faire consulter  rapidement.