le site informatif de la chirurgie de l'obésité
Header

Comment manger?

Comportement alimentaire après chirurgie de l’obésité

Les repas doivent êtres pris dans la mesure du possible de façon régulière, avec un horaire à peu près fixe et en ménageant suffisamment de temps.

Il faut savoir organiser sa journée pour se libérer des « espaces repas » suffisants. Cela pour éviter le stress, on ne peut manger les yeux rivés sur sa montre. Trop de pression au moment du repas entraîne des blocages alimentaires, plus rien ne passe,on est obligé de sauter le repas,puis on a la « fringale » avant le repas suivant qu’on va démarrer trop vite.

La règle N°1 est de manger lentement :

Réapprendre à manger

  • ne prendre que de petites bouchées
  • mastiquer et saliver longuement pour n’avaler
    les aliments consistants qu’une fois transformés en bouillie
  • attendre un peu avant de reprendre une bouchée.
  • Certains aliments (viandes rouges notamment) doivent être coupés préalablement en petits morceaux, voire mixés. Sinon mieux vaut se rabattre sur du poisson ou des œufs qui passent plus facilement et assurent aussi les apports en protéines.

Alimentation équilibrée et discipline

Bien sur ne pas manger n’importe quoi:respecter une alimentation équilibrée,pas trop riche en graisse ni en sucre,quitte à s’autoriser un petit plaisir occasionnel.

 

Ne pas boire en mangeant.Boire par petites gorgées et non goulûment.Écarter les boissons gazeuses et les boissons sucrées,même « lights »

Fractionner les repas en 5 prises alimentaires de plus petit volume: restreindre le volume des repas principaux, s’obliger à garder un yaourt, un fromage ou un dessert pour plus tard, ce qui permet aussi d’attendre le repas suivant sans fringale.

Le grignotage doit être remplacé par une collation prévue,organisée.

Beaucoup ont du mal à manger au petit déjeuner. S’ils ne peuvent rien avaler, il faut prévoir une collation dans la matinée.
Les repas au travail, encore une fois, doivent être pris au calme. Il peut être préférable d’amener un repas préparé à la maison et réchauffé sur place. Le travail en horaires décalés rend difficile la gestion des repas (ne pas hésiter à prendre conseil auprès de la diététicienne).

En ce qui concerne les Musulmans,il faut savoir que l’observance du Ramadan est malheureusement contrindiquée puisqu’elle empêche le fractionnement des repas,et,comme pour les diabétiques,il s’agit d’une dispense pour raisons médicales.

Le volume des prises alimentaires au cours de chaque repas étant très réduit,  les apports caloriques s’en trouvent diminués d’autant. L’organisme est donc obligé de puiser dans ses réserves de graisses pour les transformer en calories.

Si les recommandations diététiques sont respectées, il n’y aura pas de carence  protidique. Les suppléments vitaminiques sont indispensables par contre dans les interventions malabsorptives (bypass,minibypass)

La masse grasse de l’organisme va diminuer et la masse musculaire augmenter en fonction de l’activité physique que la perte de poids va vous permettre de reprendre .La reprise de la marche, en particulier, est vivement conseillée tous les jours, le plus souvent possible.

La pratique hebdomadaire d’un sport est souhaitable également,en démarrant progressivement car le cœur va devoir lui aussi s’y remettre.