le site informatif de la chirurgie de l'obésité
Header

Consultations

Quel bilan pré-opératoire ?

La décision d’opérer est  un travail d’équipe:

Après la consultation auprès du chirurgien, le malade va d’abord travailler son comportement alimentaire avec la diététicienne et se préparer auprès de la  psychologue.
C’est la réunion de ces 3 avis qui va permettre de retenir l’indication en vue d’une opération.

Par ailleurs la demande de prise en charge est envoyèe à la Sécurité Sociale (qui est considérée comme ayant donné son accord si elle ne vous a pas adressé de courrier dans les 3 semaines suivant l’envoi)

Consultations diététiques :

La chirurgie impose une contrainte alimentaire incontournable et le candidat doit en être bien informé avant toute décision.
Il faut s’en tenir à une alimentation équilibrée si l’on veut obtenir un résultat et c’est grâce à la diététicienne qu’on pourra changer ses habitudes alimentaires à bon escient.

Il s’agit de se remettre sur les rails d’une alimentation pas trop riche en calories (et non entreprendre un énième régime restrictif).

La diététicienne expliquera aussi comment éviter les complications mécaniques, ne pas trop s’embêter l’existence avec l’organisation et la préparation des repas, éviter les carences, rééduquer le plaisir alimentaire.

Consultations auprès de la psychologue :

Les frustrations, les tensions, sont pour beaucoup dans les comportements alimentaires qui induisent l’obésité.
Le tube digestif est sous la dépendance du système neurovégétatif,lui même très sensible aux émotions
Essayer d’exprimer les tensions psychologiques plus ou moins conscientes par la parole est toujours un soulagement et permet de mieux comprendre ce qui se passe en soi, et d’éviter que, plus tard, ces mêmes tensions soient la source d’une reprise pondérale
Il faut analyser les émotions qui provoquent les prises alimentaires et apprendre à y répondre différemment,prendre du recul par rapport aux évènements qui les génèrent,mais aussi faire le point pour bien asseoir la décision de se faire opérer.

 Réunions périodiques :

Des réunions périodiques ont lieu en présence du chirurgien, de la psychologue et de la diététicienne où se retrouvent d’anciens opérés et où doivent venir les candidats pour mieux comprendre ce que sera « l’après ».
Le parcours des « anciens » est discuté : on aborde les difficultés rencontrées, les complications éventuelles et l’on parle également des différentes techniques chirurgicales, bref, « on est dans le bain ».

Une fois effectué ce travail préparatoire auprès de la psychologue, avoir assisté à une réunion et avoir modifié son comportement alimentaire, le candidat reviendra voir le chirurgien quand il aura obtenu le feu vert de la psychologue et de la diététicienne et une date opératoire pourra lui être proposée .

Rencontre avec l’anesthésiste :

Il faudra lui apporter :

  • un bilan sanguin (numération, coagulation, groupe sanguin, lipides, glycémie, créatine, bilan thyroïdien et hépatique…)
  • un bilan cardiologique et respiratoire si nécessaire.
  • ainsi que les documents concernant vos antécédents éventuels.

Il est possible qu’un complément de bilan vous soit demandé alors avant de décider l’intervention

Puis on réalise un examen de l’estomac:

Cette fibroscopie gastrique a lieu sous anesthésie légère en ambulatoire pour dépister et traiter éventuellement une gastrite ou un ulcère .