le site informatif de la chirurgie de l'obésité
Header

Comment se déroule l’opération ?

Il s’agit d’une opération faite sous coelioscopie

La cœlioscopie consiste à gonfler sous anesthésie générale l’abdomen avec un gaz (CO2).

Pour cela les muscles doivent etre curarisés,y compris le diaphragme, et vous êtes sous respiration artificielle à l’aide d’une sonde trachéale.

Cela permet d’introduire dans le ventre un tube optique par un orifice d’1 cm, relié à une caméra qui transmet l’image sur un écran. L’intervention se déroule par l’intermédiaire d’instruments fins introduits par des orifices de 5 à 15 mm.

Ainsi les douleurs post-opératoires et les durées d’hospitalisation sont réduites.

C’est la cœlioscopie qui a permis l’essor de la chirurgie de l’obésité, d’autant que sur ce terrain, la chirurgie conventionnelle nécessitait de grandes incisions et exposait plus aux complications de paroi, respiratoires et d’alitement.
Il faut savoir néanmoins qu’en cas de difficultés ou complications opératoires on peut être amené à devoir ouvrir le ventre.

Les risques d’une cœlioscopie

Bien que la cœlioscopie permette des suites très simples, cette chirurgie ne doit pas être banalisée pour autant.

La difficulté du geste est beaucoup fonction du degré d’obésité abdominale.

Les risques anesthésiques sont surtout variables en fonction du terrain et des comorbidités.

Les risques proprement chirurgicaux sont variables suivant l’intervention choisie et sont exposes au chapitre de chacune d’elles.
Ils sont plus importants en cas de ré-intervention après l’échec d’une première technique